Loading...

GAMME DE MOBILIER LUDIQUE
POUR L’ESPLANADE TRANQUILLE

Concours de design pluridisciplinaire – proposition finaliste

INFORMATIONS PROJET

LOCALISATION: QUARTIER DES SPECTACLES, MONTRÉAL, CANADA
SUPERFICIE:  2 140 m2
MANDAT: APPEL DE PROPOSITIONS
COLLABORATEURS: GÉNIE MÉCANIQUE ET STRUCTURE : CONCEPT PARADESIGN / GÉNIE FONTAINIER : FRANÇOIS MÉNARD / CONCEPTION SONORE : AUDIOTOPIE
ANNÉE : 2019

Pôles d’attraction est un projet proposant trois expériences ludiques spectaculaires et inusitées conçues pour se marier parfaitement avec le concept d’aménagement paysager de l’Esplanade Tranquille. En ce sens, l’approche formelle préconisée pour la conception des nouvelles installations mise sur la réutilisation du cercle et de la couleur rouge propres aux nombreux tapis et bacs de plantation qui seront déployés lors de la fermeture de la patinoire. En complétant ainsi une famille d’équipements aux formes circulaires, les possibilités de configuration de la place deviennent multiples et servent parfaitement la programmation flexible de cette grande terrasse urbaine.

Les nouvelles interventions sont concentrées sous la forme de trois pôles et sont positionnées organiquement parmi le mobilier courant afin de bien répartir la tension créée sur le site. Comprenant le carrousel, la fontaine et le monticule, celles-ci réussissent à circonscrire de nouvelles expériences ludiques dans des micro-environnements conviviaux et intimes où il fait bon se rassembler pour échanger, pour jouer, pour relaxer, pour créer. Dans leur essence, ces ambiances cherchent à s’inscrire en continuité avec l’esprit de la cour arrière véhiculé par le parti d’aménagement imaginé pour le site.

Consistant en un large disque dans lequel sont encastrées sept nacelles, le carrousel réinventé (1) peut accueillir confortablement une vingtaine de personnes simultanément. Petits et grands s’y retrouvent pour se détendre ou se délier les jambes, tout en contemplant un magnifique panorama urbain défilant en douceur. Autant pour des raisons de sécurité que pour des raisons expérientielles, la plateforme du carrousel tourne lentement. Cela permet à tous de monter à bord sans problème, même si ce dernier est en mouvement. Dans un esprit d’interactivité, six des sept nacelles sont munies de pédaliers. En choisissant de pédaler par l’avant ou par l’arrière, les utilisateurs permettent à leur habitacle de pivoter dans un sens et dans l’autre. Ils peuvent ainsi choisir de s’orienter par rapport aux vues environnantes ou à l’ensoleillement, par exemple. L’ergonomie de la banquette et le positionnement des pédales sont calibrés pour accommoder des gens de différentes tailles. De plus, une banquette atypique trouve place dans la partie centrale de la plateforme. De plus grandes dimensions et dépourvue de pédales, celle-ci est imaginée avec plus de simplicité pour réunir des gens qui souhaitent vivre l’expérience en petit groupe.

Constituée d’une surface parsemée de curieuses aspérités, la fontaine réinventée (2) se distingue des jeux d’eaux plus traditionnels par son côté résolument interactif. Conviés à l’intérieur d’une zone qui s’apparente à une arène, les usagers y découvrent de petites bosses à piétiner conçues pour déclencher des buses à leur contact. Leur dimensionnement a été calculé de sorte qu’elles sont suffisamment affaissées pour ne pas constituer des obstacles, mais aussi suffisamment saillantes pour servir d’invitation tactile. Autant pour le plaisir que pour se rafraichir, les plus téméraires peuvent s’amuser à activer un maximum de buses pour ainsi animer la fontaine dans son ensemble. La durée d’activation d’une buse correspond à une dizaine de secondes. À l’image d’un mode « veille », la fontaine peut déclencher l’ensemble de ses jets pour une court cycle suite à une période d’inactivité. Au coucher du soleil, des appareils d’éclairage situés en périphérie de chacune des buses permettent d’éclairer les gouttelettes d’eau qui sont projetées verticalement, créant alors une très belle mise en scène.

Le monticule (3) a été imaginé comme élément ludique complémentaire. D’une hauteur de 1800 mm, il offre aux visiteurs de nouveaux points de vue sur la place. Afin d’attirer des gens de tous âges, il comporte des gradins pour accueillir les personnes qui souhaitent simplement y prendre une pause et des glissades musicales pour ceux qui souhaitent se divertir davantage. Les effets et arrangements musicaux proposés ont été développés en collaboration avec un concepteur sonore et suivent cette logique :

– Chaque descente déclenche une série de quatre sonorités correspondantes aux nombres de   marches présentes sur le monticule.
– Chaque glissade correspond à une note.
– Chaque marche correspond à une octave.
– L’utilisation des trois glissades simultanément permet de créer des accords.

Afin de permettre un renouvellement continuel de l’expérience, les sonorités, produites par un micro-ordinateur, sont liées à l’utilisation d’instruments différents (xylophone, piano, clarinette, …) et sélectionnées aléatoirement. Enfin, pour agrémenter le tout en période nocturne, l’utilisation des glissades permet également de déclencher l’oscillation successive de rubans à DELS présents sur les marches du monticule.